Le mystère de la persévérance

...qui nous fait avancer

Télécharger
MysterePerseverance.pdf
Document Adobe Acrobat 543.7 KB

 

« La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre »

 

Gandhi

 

 

 

Cette citation s’est récemment affichée sur mon mur Facebook. Et elle m’a inspiré lors du dernier week-end, maussade, invitant plus au « cocooning » qu’aux activités extérieures.

 

Ces derniers mois ont été un peu compliqués pour moi et j’ai pris conscience, à la lecture de cette phrase, que je m’étais laissé embarquer, souvent en mode urgence, plutôt sur un chemin de résolution de problèmes que sur une voie emplie d’attitudes ouvertes face aux défis que la Vie me proposait.

 

La météo aidant, j’ai eu l’idée de réaliser un « best-of » des photos des sorties réalisées ce dernier hiver. Ce faisant, quasiment en même temps que la lecture de la citation et cette idée de création, une musique s’est rappelée à moi : le concerto pour hautbois de Marcello.

 

Du coup, la trame de ma rétrospective musico-photographique était prête ! Car la montagne stimule ma capacité à me reconnecter instantanément à sa grandeur, à sa magie, à ses mystères et à ceux qui régissent la Vie : j’allais donc me laisser (re-)toucher par ces mystères.

 

Le montage méditatif qui comporte un choix d’une cinquantaine de photos et qui dure environ 4 minutes et demi est visible à l’adresse : https://vimeo.com/216400633.  

 

Dans la suite de ce billet, je m’arrête un peu plus longuement  sur un des mystères évoqués dans mon animation: celui de la persévérance que j’ai illustré avec la photo jointe.

 

 

 

Quel mystère !

 

D'où vient cette force invisible qui nous invite à recommencer encore, après être tombé une nème fois de plus ?

 

Qu’est-ce qui nous pousse à nous exercer encore une fois, à réaliser quelque chose qui nous est cher mais que nous peinons à maîtriser ?

 

D’où vient cette énergie qui nous fait gravir encore un sommet, même si c'est dur ou même si ça semble être inutile ? Qui nous donne la force de ne pas regarder l’objectif qui nous paraît si éloigné ou impossible à atteindre, mais d'avancer pas à pas vers lui ? Même si nous sommes fatigués, si nous souffrons, dans cet environnement qui nous accueille de la même manière quelles que soient nos émotions, nos pensées, nos actions (et même si nous aimerions parfois qu’il soit différent..).

 

D’où vient cette intelligence qui nous souffle le moment où la persévérance (qui nous fait avancer) devient obstination (qui nous bloque)?

 

N’est-ce pas cette persévérance qui nous fait être en vie ? Celles et ceux qui ne cultivent pas cela, qui abandonnent régulièrement ce qu’ils entreprennent, ne sont-ils un peu « morts » ?

 

Pour moi, ça reste un mystère. Et pour vous ?

 

Belle semaine !

 

Jean-Pierre Rey, le 8 mai 2017

 

 

Partagez si le billet vous a plu et inscrivez-vous à mon info-lettre si vous voulez recevoir hebdomadairement une inspiration !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0