12 décembre : mystique...


Début octobre, soirée glaciale passée à la cabane des Becs de Bossons (à près de 3000m). Le mauvais temps m'avait accompagné durant toute l'ascension puis, en fin de soirée, le ciel s'est dégagé après la tempête et m'a gratifié de ce somptueux coucher de jour. La neige du Bishorn reste lumineuse malgré la nuit qui commence à s'imposer tout autour.

 

Cette ambiance mystique, avec des tonalités dans le ciel rarement observées, avec ce ressenti de petitesse face à ce "tellement grand qui nous dépasse" n'est-elle pas une invitation à nous laisser toucher, inspirer par cette infinie grandeur de la Création ?