2 décembre : cadeaux


Toute la diversité de ce paysage se révèle en automne alors qu’en été, la couleur verte, omniprésente, permet beaucoup plus difficilement de différencier les essences et les tonalités qui le compose.

 

Cet instant a réveillé un paradoxe en moi : une profonde émotion m’envahit en observant cette richesse de couleurs et de textures ; je me sens rempli de toute cette magie, je suis en profonde gratitude pour ce qui m’est offert ainsi que pour le privilège de pouvoir vivre ce moment. Ce ressenti contraste avec ma tendance, peut-être trop régulière, de me réfugier dans certaines habitudes plus mono-tones qui m’empêchent alors de percevoir et de recevoir les cadeaux du riche buffet de la Vie.

 

Ne vivons-nous pas, toutes et tous, de tels paradoxes ? Où, dans certaines situations, nous sommes pleinement réceptifs à ce que la Vie nous offre tandis que, dans d'autres contextes, nous sommes fermés aux merveilles qui nous entourent ?

Ce temps de Noël ne nous invite-t-il pas à porter notre attention sur tous les cadeaux de la Vie, à les contempler et à les savourer ?